Sommaire  Nouvelles photos  Photos du jour  Rechercher  Commentaires    

MONTAGNE NATURE DÉSERT VILLAGES PLUS Carte Citations Panoramiques

Au revoir Chap's

Pierre Chapoutot nous a quitté le vendredi 20 janvier 2006


CHAMBERY, 20 jan 2006 (AFP) - 17h34 - France 3
L'alpiniste-écrivain Pierre Chapoutot, qui a ouvert plusieurs voies en Oisans portant son nom, est mort vendredi à 67 ans, emporté par une avalanche vers 1.800 m d'altitude alors qu'il skiait près de Valmorel (Savoie), ont indiqué les gendarmes. Pierre Chapoutot passait sous la crête de Lachat avec un groupe de quatre personnes vers 12h40 lorsqu'il a été emporté avec un autre skieur. Son compagnon a pu rester à la surface de la coulée de neige, mais Pierre Chapoutot a été enseveli. Il a été dégagé vivant, mais très affaibli, vers 13h45 et il est mort pendant son transfert vers un hôpital de Grenoble. Ancien professeur d'histoire-géographie, Pierre Chapoutot avait réalisé de nombreuses premières et était l'auteur de plusieurs ouvrages d'escalade et d'alpinisme dont le plus connu est "La Savoie". "C'était quelqu'un qui a marqué toute une génération de montagnards à cause des voies qu'il a ouvertes, mais aussi parce qu'il était une très grande plume qui savait raconter la montagne", a déclaré une de ses amis alpiniste et auteur de guides, Volodia Shashahani.

Le Chap's vient de nous quitter emporté par une avalanche... Je me joints à toute sa famille, ses amis, ses compagnons de cordées,...pour vous dire combien Pierre était un immense personnage dans ce lieu perdu de la Bérarde. Auteur de si belles premières comme le bastion central à la Meije ou encore cette face sud du Rouget qui était son terrain de jeu, il laisse aux générations futures ce que tous, nous aurions aimé poursuivre, une ligne qui conduit au plaisir d'être libre, suivre ce que l'on ressent, conduit et exprime...La chance de tracer SON itinéraire dans un monde inconnu, celui de la montagne. Pierre, tu nous quittes, emportant avec toi la directe 76 et ce si beau livre sur la Meije et mille choses encore....Que la Montagne te garde avec tout le respect que tu mérites.
Pierre Biju-Duval - Président du Bureau des Guides de La Bérarde.
Forum Skitour

Je viens d'apprendre avec stupeur le décès de Pierre Chapoutot survenu lors de son transfert à l'hopital. Il aurait été victime d'une avalanche à la crête de Lachat, dans le massif de la Lauzière. Pierre Chapoutot a marqué sa génération (et certainement les suivantes) par ses talents de grimpeur et les nombreuses voies qui portent son nom, dans les Ecrins comme en Vanoise. Chap's était aussi (et restera) une des plus belles plumes de la montagne. On lui doit de nombreux ouvrages techniques ou non, des récits ou des monographies. Chapoutot était aussi connu pour son franc-parler : de la non-condamnation (dans la revue du CAF) du plasticage du téléphérique de la Meije en 1977 à ses prises de positions récentes contre les projets de mécanisation du Beaufortain surgis en 2005.
Volodia Shahshahani Volopress

Un professeur nous quitte.
Pierre Chapoutot vient de trouver la mort dans une avalanche dans le massif de la Lauzière. A 67 ans, c'est un des alpinistes les plus actifs de sa génération qui nous quitte. Professeur d'histoire, écrivain, chroniqueur, Chap's savait faire partager sa passion bien au delà de son entourage. En pratiquant la montagne avec lui nous étions à bonne école...
Un jardin extraordinaire.
Pierre Chapoutot était un défricheur de voies. Un amateur de montagne au sens le plus noble du terme. Il ne voulait pas seulement gravir un sommet, il aimait s'attacher à en comprendre la géologie, l'histoire, les hommes, la vie... On lui doit ainsi plusieurs monographies : celles de la Meije ou de l'Epéna ainsi qu'un topo complet sur les massifs de Savoie.
Dans sa besace d'ouvreur Pierre Chapoutot a ceuilli plus de 140 itinéraires nouveaux dont quelques joyaux comme la voie des Savoyards à la Dibona, la voie du Bastion à la face sud de la Meije, son pilier en face nord du Pic Sans Nom... Chap's s'attachait plus à la montagne qu'a sa ligne, l'ammenant à cultiver une foisons de voies : 6 premières à la Meije, 9 au Rouget, 4 à la Grande Aiguille de la Bérarde, 3 à l'Epéna, 3 Creux Noir. Au delà, il avait gravi la plupart des grandes classiques de l'arc alpin.
Ecrivain, il a participé à de nombreuses aventures littéraires sur le thème de la montagne : allant de la revue Passage avec Bernard Amy et Lucien Devies, à son livre de nouvelles "La montagne c'est pointue" où il alterne sujets sérieux et dérision sur soi même. Enfin, Chap's était rédacteur en chef de la revue "Cîmes" du Groupe de Haute Montagne (GHM).
Plus qu'une plume Chap's avait aussi l'art de prendre la parole avec enthousiasme ou ardeur dans les grands sujets qui animaient le milieu montagnard.
Aujourd'hui, sa voix nous manquera, resteront ses voies.
Olivier Mansiot Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade

Pierre Chapoutot est mort dans une avalanche, dans le massif de la Lauzière, vendredi 20 janvier 2006. Très connu et apprécié dans le monde de la montagne, il était l'auteur de nombreuses premières dans le massif des Ecrins. Ce que l'on sait moins, c'est qu'il fut l'un des premiers alpinistes à se mobiliser pour la défense de la montagne. Il fut notamment, avec Charles-Noël Berrehouc, l'organisateur de la manifestation d'opposition à l'opération "Grande Bouffe" à Chamonix en 1975, et rédacteur de la chronique de protection de la montagne dans la revue La Montagne et Alpinisme dans les années 70, au sein de l'équipe Bocognano. Il s'y était illustré par un article au titre provocateur, "Quand sautent les téléphériques". Puis, en post-face à son livre "En Savoie" paru chez Glénat en 1985, il avait livré une analyse remarquable sur l'utilisation de l'espace montagnard, doublé d'une diatribe à l'encontre des promoteurs de stations de ski. Il était présent aux manifestations organisées par Mountain Wilderness à Val Thorens et à Celliers, lors des débuts du mouvement, et à maintes reprises a versé sa contribution –parfois critique vis-à-vis de MW– au débat sur la sauvegarde de la wilderness. Aujourd'hui, Mountain Wilderness s'associe à la douleur de sa famille, et lui présente les sincères condoléances de l'ensemble du mouvement.
François Labande Mountain Wilderness

Notre camarade, notre ami Pierre Chapoutot a trouvé la mort vendredi 20 janvier dans une avalanche, lors d'une sortie à ski de randonnée dans le massif de la Lauzière. Parti pour une courte sortie avec son épouse Christine et un couple d'ami, Pierre a été pris dans une coulée, semble t'il de faible ampleur, au dessus du refuge du Logis des fées, près de Celliers. Malgré la rapidité des secours, il est resté enseveli près d'1h15 et est décédé dans l'hélicoptère du secours en montagne. Sa femme Christine, restée près du refuge, et ses deux amis qui ont été pris également mais plus rapidement dégagés, sont indemnes.
Pierre était une personnalité rayonnante. Habité par la montagne au plus profond de son être, et malgré des handicaps physiques importants (deux prothèses de hanches, une fracture du genou, d'une vertèbre, un triple pontage coronarien ...) il refusa toujours d'abdiquer et de conjuguer sa passion au passé. C'était un découvreur toujours à l'affût de voies nouvelles, qui laisse sa trace à La Meije, au Rouget, au Pertuis, à l'Epéna, ... et ailleurs. Il conservait encore un projet d'ouverture sur quelque paroi cachée belledonnienne.
Il maniait le verbe avec brio, publia plusieurs ouvrages ("En Savoie", topo guide de skis et d'escalades, "La montagne c'est pointu" recueil de textes, "La Meije" une histoire de sa montagne fétiche). Le GHM lui doit beaucoup, "Chaps" fut l'irremplaçable rédacteur en chef d'une dizaine d'édition des Annales, puis de Cimes.
A 66 ans, "Chaps ", est mort de jeunesse, tout simplement.
Son départ brutal nous bouleverse, et toutes nos pensées vont à Christine son épouse, et à Claire, sa fille.
Le GHM

Écrivain et alpiniste, Pierre Chapoutot est mort, vendredi 20 janvier, à l'âge de 66 ans. C'est une avalanche qui l'a emporté lors d'une balade à skis près de Valmorel, à 1 800 m d'altitude, non loin du village où il venait de s'installer pour sa retraite. Dégagé, vivant mais très affaibli, une heure après avoir été enseveli, il est mort dans l'hélicoptère pendant son transfert vers l'hôpital.
...
Pierre Chapoutot savait faire partager sa passion pour l'alpinisme, grain de folie compris. Après avoir échappé à une première avalanche en 1980, il racontait avec humour cette journée "diaboliquement tentatrice", où le bon sens commandait de rester chez soi : "Le bon sens est une denrée qui n'existe pas à l'état pur chez les alpinistes. Demande-t-on à un amoureux d'être de bon sens ?"
Les secours, cette fois, sont arrivés juste un peu tard.
Le Monde 25 janvier 2006

Lire un des ses nombreux textes : A propos d'avalanche
Voir sa page web

Au revoir Pierre
Les hasards de la vie avaient fait se croiser nos chemins
Tu es maintenant parti pour un voyage lointain
Resteront gravés à jamais dans ma mémoire
Ces beaux moments passés avec toi en montagne
Au revoir Pierre ...
Claude







Haut de pageHaut de page