Randonnées au long cours

Carnets de courses

HAUT ATLAS (MAROC)

Ski de randonnée

Quelques notes sommaires - 1999

 

Long de plus de 700 km, comportant 10 sommets atteignant 4000 m d'altitude et plus de 400 dépassant 3000 m, le Haut Atlas est une immense barrière qui délimite le Maroc atlantique et méditerranéen du Maroc saharien. C'est une montagne aux paysages grandioses et variés, où s'est développé une société pastorale originale qui a conservé ses traditions ancestrales, son architecture de pierre et de pisé et son sens inné de l'hospitalité.

A l'ouest, c'est le massif ancien du Haut Atlas de Marrakech. Il culmine au Toubkal, à 4167 m.

Au centre, c'est le massif calcaire du Haut Atlas d'Azilal et Ouarzazate. Il culmine au Mgoun, à 4068 m.

A l'est, c'est le massif du Haut Atlas de Midlet et Imilchil, aux vastes plateaux d'altitude. Il culmine à l'Ayyachi, à 3747 m.

Voir galeries photos du Maroc

Jeudi 4 mars

7h - Grenoble. Nous sommes huit copains. Il neige
7h20 - Départ pour l'aéroport de Satolas, par la navette (Satobus). Le bus prend du retard car un camion a dérapé sur l'autoroute. Déviation par la route nationale.
9h - Satolas. Billets, enregistrement des bagages
10h50 - Décollage. Rapidement, nous dépassons la couche de nuages. Soleil et ciel bleu.
13h30 - Escale à Casablanca. 1750 km de Lyon. Nuages (au niveau du sol, ils n'ont pas cessés depuis Lyon). Décalage horaire: il faut désormais retirer 1 heure.
13h15 - Décollage pour Marrakech
13h45 - Marrakech. Soleil, jusqu'au sol. 16º. Youssef, notre guide nous attend
14h25 - Départ en 4x4, pour 240 km de route et 20 km de piste
17h - Azilal
20h50 - Ikhk-n-Ighir (1890m). Il fait nuit noire depuis longtemps. Nous gagnons le gîte de Mohamed IMHARKEN. Thé. Repas: soupe, tagine, pomme. Verveine. Youssef nous apprend que l'Atlas est exceptionnellement enneigé cette année.
23h15 - Coucher. La nuit, il fait froid et humide

Vendredi 5 mars

7h30 - Réveil. Soleil très généreux. Petit déjeuner : thé, café, chocolat, confitures, fromage, omelette ... Nous pouvons admirer le village et les sommets enneigés, notamment l'Igoudamene, que nous ferons dans quelques jours. Gelée blanche.
Préparatifs pour le départ. 1 guide, 1 cuisinier, 2 muletiers, 6 porteurs, 4 mules. Ca prend des allures d'expédition !
8h45 - Départ, à pied. Vallée des Ait Bougmez
Nombreux villages berbères. Presque toutes les maisons sont en terre, nous sommes bien loin de notre civilisation !
Quelques laboureurs, avec des mules et des charrues en bois.
13h - Thé, puis repas
16h15 - Bergerie supérieure d'Ikkis (2330m). Toilette dans un petit torrent, puis montage des tentes. Nous en avons une pour deux. Les Berbères ont une grande tente commune. La neige est proche.
17h - Thé
Le brouillard envahit les sommets environnants.
19h30 - Repas: soupe, couscous, pomme.
21h - Coucher, sous tente.

Samedi 6 mars

5h30 - Réveil. Le ciel est clair. Petit déjeuner
7h15 - Départ. Portage des skis un quart d'heure. Les 2 muletiers restent au bivouac. Les porteurs nous suivent.
9h30 - Col d'Ikkis (2800m)
11h55 - Col de Tarkeddid (3400m). Nous attendons les porteurs. Ils ploient sous de lourdes charges.
Pas de neige versant sud. Descente à pied, skis sur le sac.
16h - Refuge de Tarkeddid (2900m). Une source sous la neige, en contre bas. Plus de portes, plus de fenêtres. Elles ont été démontées et brûlées par des randonneurs bloqués par le mauvais temps. Nous installons les couchages à même le béton.
17h30 - Thé
L'endroit est loin du monde. Loin de tout. Dans la transparence bleutée du ciel, la lumière dorée s'étend peu à peu et atteint notre solitude qui prend toute sa dimension. Il n'est pas de retour possible à la vie en dehors du col de Tarkeddid. La montagne, dans un silence absolu, impose sa loi sur les lieux. L'être et le néant. L'esprit du désert, les déserts de l'esprit, le froid et la pureté du gel cristallin, la nuit criblée d'étoiles, le chant de la voie lactée et les danses du vent, les mystères infinis de la vie, de l'éternité, de l'univers ...

Dimanche 7 mars

3h45 - Réveil. Petit déjeuner
5h10 - Départ à la frontale. Le ciel est clair et étoilé. Quelques problèmes intestinaux pour certains d'entre nous, qui devront faire demi tour et attendre au refuge ...
La dernière pente manque de neige. Nous posons les skis et atteignons le sommet à pied. L'altidude se fait sentir.
10h10 - Sommet Ouest du M'Goun (3978m). Vue panoramique. Des nuages à l'ouest, du coté du Toubkal. Grand contraste entre les versants nord enneigés et les versants sud complètement secs, même à 4000m.
Descente, neige transformée dans la partie supérieure.
Retour au Refuge de Tarkeddid (2900m). Déjeuner.
13h20 - Départ.
Montée à pied au col de Col de Tarkeddid (3400m).
Nous chaussons les skis au col. Neige croûtée. Un porteur jette un sac qui dévale la pente et qui s'arrete à temps pour ne pas sauter les barres rocheuses.
18h30 - Bergerie supérieure d'Ikkis (2330m). Nous retrouvons les mules et les muletiers.
20h15 - Repas: soupe, spaghettis avec gruyère et sauce tomate
22h - Coucher, sous tente

Lundi 8 mars

6h15 - Réveil. Petit déjeuner. Démontage des tentes.
8h - Départ. Il fait beau. Les mules portent les skis
10h15 - La neige. Nous chaussons les skis à 2680m. Montée tranquille, mais le sommet se fait longtemps attendre.
13h40 - Igoudamene (3470m). Casse croûte au sommet, rapidement, car il ne fait pas bien chaud.
Merveilleuse descente en bonne neige. Le contraste entre la neige de la haute montagne et les paysages arides de la vallée est saisissant.
15h30 - 2880m. Repas, puis poursuite de la descente. Neige croûtée.
17h45 - Nous retrouvons les mules, qui vont porter nos skis.
19h30 - Ikhf-n-Ighir. Nuit noire. Gîte de Mohamed. Douche sommaire mais chaude. Un courant d'air insistant persiste à vouloir éteindre la bougie. Il faut, à tout moment venir protéger la flamme pour ne pas disparaître dans le noir. L'eau provient d'un puit. Elle est ensuite transportée à l'aide de seaux, puis stockée dans une réserve sur le toit. Chauffe eau à gaz.
23h10 - Coucher.

Mardi 9 mars

6h30 - Lever. Petit déjeuner.
8h30 - Départ à pied. Soleil. Tabant, village
12h30 - Après Rbat, nous installons les tentes à coté d'un terrain de foot, à 1990m. Tout l'après midi, des femmes passent, croulant sous de grosses charges de bois. Lassen, le cuisinier, nous fait des beignets.
21h45 - Coucher, sous tente. Dans la nuit, grosses rafales de vent.

Mercredi 10 mars

5h15 - Réveil. Petit déjeuner. Démontage des tentes.
6h40 - Départ. Une mule porte nos skis.
8h15 - Nous chaussons à 2610m. Le ciel est couvert.
Près du sommet, Youssef, perd un couteau de ski.
12h20 - Sommet du Waougoulzat (3510m). Petit casse croûte. Descente dans une neige croûtée. Petite tempête de neige.
16h - Jean Pierre déclenche une avalanche (plaque à vent). Jocelyne s'échappe de justesse sur le coté. Jean Pierre, qui n'a pas mis ses lanières de ski, se jette en avant pour déclencher ses fixations. Il saute une petite barre rocheuse, et se retrouve pris au piège, dans une gorge. La neige commence à l'ensevelir. Il se débat désespérément et rampe sur le bord opposé. Il est sauvé. Pas ses skis, qui restent sous plusieurs mètres de neige, avec les bâtons. Son bras droit lui fait très mal. Une radio, passée bien plus tard en France, révellera une fracture.
18h30 - Montage du bivouac à 2450m, dans le brouillard. Il fait froid et humide.
Installation d'une attelle au bras de Jean Pierre qui souffre. Nous abandonnons notre projet de gravir l'Azourki demain.
23h - Coucher, sous tente

Jeudi 11 mars

8h - Lever. Petit déjeuner. Démontage des tentes. Il fait beau. La vue sur le Waougoulzat est bien dégagée. C'est beau !
Youssef et 2 muletiers retournent sur les lieux de l'avalanche pour chercher les skis. Peine perdue, il y a trop de neige et elle est gelée.
10h45 - Descente à pied sur les villages Zawyat, Iglouane, Ighirine, Ifrane, Taghoulid, Tadghouit
17h - Ikhf-n-Ighir
18h - Gîte de Mohamed. Douche. Dans les mêmes conditions que l'autre jour, mais cette fois, il n'y a pas de courant d'air, la fenêtre a été obturée par du papier journal.

Vendredi 12 mars

7h - Réveil
9h - Départ en 4x4
16h - Marrakech, pour 3 jours de tourisme.

 

• Dénivellées positives

Ikhk-n-Ighir - Bergerie d'Ikis: 440m à pied
Bergerie d'Ikis - Refuge Tarkeddid: 1070m à ski
Refuge Tarkeddid - M'Goun - Bergerie d'Ikis: 500m à pied et 1080m à ski
Bergerie d'Ikis - Igoudamene - Ikhk-n-Ighir: 350m à pied et 790m à ski
Ikhk-n-Ighir - Rbat: 100m à pied
Rbat - Waougoulzat - Ikhk-n-Ighir: 620m à pied et 900m à ski
Total: 2010m à pied et 3840m à ski. C'est peu, mais les distances sont importantes

 

• Organisation

Agence AME D'AVENTURE - Mohamed IMHARKEN
81 rue Tensift, Marrakech
Tél +212 44 43 90 25, www.ameaventure.ma

 

• Prix par personne (en 1999)

- Agence: 2 410 F (9 jours, compris tous les transports en 4X4, location des tentes, guide, porteurs, mules, gîte, 1ere nuit hôtel à Marakech, nourriture ...)
- Avion: 2 248 F
- Pourboire porteurs et cuisinier (le 8/3): 100 dhr, soit 62.90 F
- Pourboire muletiers et cuisinier (le 11/3): 100 dhr, soit 62.90 F
- Pourboire guide (le 11/3): 100 dhr, soit 62.90 F

 

• Des infos sur le web

CAF de Casablanca
infos sur les refuges du Caf au Maroc

Haut de page