Randonnées au long cours

Carnets de courses

RAID A SKI DANS LE MERCANTOUR

Tende - Larche

Quelques notes sommaires - Avril 1997

 

 

• Raid à ski relativement engagé qui comporte des étapes ayant un échapatoire délicat par le bas, surtout après une chute de neige.

L'itinéraire comporte aussi plusieurs passages alpins (couloirs et pentes raides).

Le massif est soumis à un régime méditéranéen et, en principe, la neige y est abondante (ce n'était pas le cas en 1997, où nous avons dû souvent porter les skis - soit par manque de neige, soit à cause de neige trop dure).

• Cartes : 3841 Ouest (Breil sur Roya), 3741 Ouest (St Martin de Vésubie), 3640 Est 'Isola), 3640 Ouest (St Etienne de Tinée Auron), 3639 OT (Haute Tinée 1)

• Voir aussi Traversée du Mercantour à pied

Samedi 12 avril

Passage au Col de Larche, ou nous laissons une voiture pour le retour.

15h30 - Parking du lac des Mesches, 1435m. Nous sommes cinq. Le ciel se couvre.

16h05 - Départ dans le vallon de la Minierce. Nous chaussons les skis vers 1700m

Lac Saorgine 2097m

19h15 - Refuge des Merveilles, 2111m. Gardé (infos). Ciel très couvert

20h - Repas: soupe aux légumes, viande de porc avec légumes, fromage, flanc à la vanille. Et une bouteille de vin rouge

Dénivelée positive du jour: 695m

Dimanche 13 avril

5h30 - Réveil. Le gardien n’est pas là.

5h50 - Nous réveillons le gardien en frappant à sa porte

6h45 - Départ. Il fait froid. La neige gelée et les rigoles nous obligent à porter les skis sur le sac.

Lac des Merveilles, il y a peu de neige.

8h30 - Baisse de Valmasque, 2549m. Le ciel est couvert. Descente skis sur le sac. Brouillard

Lac du Basto 2341m, lac Noir, lac Vert, lac Gelé 2588m

12h30 - Pas de la Fous, 2828m. Vu la météo, nous abandonnons le projet de gravir le Mont Clapier et nous descendons sur le refuge de Nice, skis sur le sac. Vers 2500m, enfin nous chaussons les skis

16h - Refuge de Nice, 2232m, Gardé (infos)

19h - Repas: soupe de légumes, gigot d’agneau (excellent) et nouilles carbonara, fromage, salade de fruits. Et une bouteille de vin rouge

Dénivelée positive du jour: 1075m

Lundi 14 avril

6h45 - Réveil. Ciel dégagé

8h45 - Départ. Descente sur le lac de la Fous, sur une neige gelée

Montée skis sur le sac

9h - Le ciel se couvre

9h20 - Pas du Mont Colomb, 2548m. Vent et brouillard. Descente pentue sur neige gelée

Gias Cabret, 2075m. Très peu de neige

12h30 - Pas des Ladres, 2448m. Le ciel est couvert, mais non menaçant

13h25 - Lac de Trecolpas, 2150m

Pont de Peërastrèche 1838m, vallée du Boréon

16h - Boréon, 1430m. 4 km de portage sur la route sans neige

16h50 - Refuge de Salèse, 1724m. Non gardé. Spartiate mais chaleureux. Autour du refuge, il y a des petites sources qui gargouillent dans le vert des premières pousses. Un poêle au milieu qui chauffe doucement, il fait bon. Du foie gras, des petites saucisses, du Pastis … des trésors cachés au fond des sacs. Tout va bien. On récupère

Dénivelée positive du jour: 1085m

Mardi 15 avril

5h - Réveil. Nuit étoilée

6h05 - Départ à la frontale dans le vallon de Salèze pour une longue étape, skis sur le sac, le pas lourd et lent.

Chemin dans la forêt, jour naissant, pureté de l'aurore, chant des oiseaux, symphonie pastorale. Chacun savoure l’ambiance dans le silence, dans la concentration et dans un reste de sommeil...

7h10 - Col de Salèse, 2031m

8h30 - Lac Nègre, 2354m. Nous pouvons enfin chausser les skis

10h25 - Brèche de Margiole, 2739m. Magnifique et alpine. Passage en Italie

Le beau temps résiste au temps. Bonne neige en versant nord.

11h30 - Refuge Di Questa, 2361m

12h30 - Descente sur le lac de Valescure (2256m) par une pente très raide.

14h45 - Baisse du Druos, 2628m. Retour en France

Vallon de Terre Rouge

15h45 - Isola 2000. Le monde civilisé.

Refuge de Chastillon, 2030m, non gardé (infos)

Dénivelée positive du jour: 1700m

Mercredi 16 avril

5h - Réveil

6h10 – Départ

Montée purgatoire au col de la Lombarde, à travers ce qu’il reste des pistes exposées au sud: de grandes blessures au bulldozer dans les pentes caillouteuses...

7h20 - Col de la Lombarde, 2423m. Nombreux abris fortifiés. Passage en Italie

Du col encore à l’ombre, nous découvrons une bonne partie du parcours déjà ensoleillé qui nous amènera à San Bernolfo, notre seule étape italienne. Une longue descente du Vallon d'Orgials sur neige dure d’abord puis plus agréable, au milieu de la forêt clairsemée de mélèzes, nous amène au pied du Sanctuaire Sainte Anne de Vinadio, atteint à pied par un chemin déneigé. Elle doit être vénérée cette Sainte Anne pour justifier d’un tel ensemble de bâtiments, à 2300m d’altitude, en pleine montagne!

10h50 - Passo Tésina, 2460m

Vue magnifique sur des cimes inconnues. Après une traversée où l’on s’amuse à chercher le meilleur passage pour ne pas trop perdre d’altitude (parfois en aiguisant les carres sur les rochers en ébauche, puis sur les rhododendrons en finition), nous remontons au col de la Sauma où un rocher en plein soleil nous sert de table de pique nique.

Vallone della Sauma

Descente agréable en neige souple au milieu des mélèzes; ces arbres sont un paradis pour le skieur de randonnée: on y voit à travers et leurs rameaux souples permettent de les utiliser comme piquets de slalom

Puis on s’enfonce dans l’épaisse forêt de sapins, heureusement parcourue d’un bon chemin forestier qui moyennant un baroud précautionneux nous amène à une combe plein nord encore bien enneigée

15h05 - San Bernolfo, 1710m, petit village d’altitude, abandonné. Il n’y a que 2 habitants: les gardiens du refuge Sabarnui (infos). Cerisiers en fleurs

19h45 - Repas au gîte: pâtes recette locale en entrée, saucisses sauce au vin (fameuses), haricots en sauce (style cassoulet), fromage, Panétone. Et une bouteille de vin rouge

Dénivelée positive du jour: 1085m

 

Jeudi 17 avril

5h - Réveil. Il neige abondamment. Pas question de partir !
Nous nous rendormons allègrement jusqu’à 8h30

9h - Petit déjeuner au gîte

12h50 - Repas de midi (puisé dans le sachet " survie "). Il neige toujours. Longues discussions sur notre avenir: y aura t’il beaucoup de neige au Pas de Corborant?, pourra t’on passer?, risque d’avalanche?, doit on prendre un itinéraire de replis sur Cunéo?, le mauvais temps va t’il durer?

13h45 - Le soleil se laisse deviner à travers les nuages, mais il neige toujours. Sieste

20h30 - Repas au gîte: raviolis maison à la sauce, escargots sauce au vin, pois, jambon cru, fromage de chèvre à la rouille, tome du pays, fraises et glace à la vanille. Et une bouteille de vin rouge

Dénivelée positive du jour: 20m (le dortoir est à l'étage !)

Vendredi 18 avril

5h - Réveil

6h10 - Départ sous un ciel étoilé

C’est une étape clé car elle nous engage dans un parcours en principe sans échappatoire vers le bas: Rabuons puis Vens. Le temps est de nouveau au grand beau. Première halte dès notre sortie de l’ombre froide, à 8h. Après cette journée de repos, bien propres et bien nourris, le moral est au beau fixe. Après une traversée de pentes raides plein Est sous des couloirs neigeux, qui nous vaut notre première crainte de coulées, nous progressons au fil des lacs et des vallons.

Vallone Di S.Bernolfo, Costa Gias Verde, Laghi Lansfero

11h20 - Pas de Corborant, 2925m. 20cm de neige fraîche. Vent glacial

A nos pieds, un magnifique vallon suspendu, que nous espérons gorgé d’une poudreuse de cinéma: hélas! C’est bien de la neige fraîche mais pas aussi légère que prévu, très inégale et quelques bonnes gamelles nous font vite déchanter.

Le vallon de Rabuons est baigné de soleil, sans trace de promeneurs et le lac gelé nous partage en 2 groupes: ceux qui savent nager avec des skis et un sac à dos, et ceux qui redoutent d’avoir à en faire l’expérience ! Les premiers traversent le lac, en s’arrêtant de temps à autre pour écouter les craquements, les seconds le contournent.

Lac de Rabuons 2500m

12h45 - Refuge de Rabuons, 2523m, non gardé (infos)

16h - Sieste dans le dortoir glacial, jusqu’à 17h

Dénivelée positive du jour: 1330m

 

Samedi 19 avril

6h30 - Réveil

7h45 - Départ. Beau temps, mais nuages à l’ouest

Lac de Rabuons 2500m, lac Chaffour 2621m, lac de la Montagnette 2760m

9h20 - Pas de Rabuons, 2872m

Montée sans problème jusqu’à la crête du Ténibre. Déjà, la vue s’étend à l’infini sur des paysages que cette semaine n’a pas suffi à nous rendre familiers. Le versant Italien semble riche de vallons bien exposés pour le ski de rando mais mal décrits par les cartes.

10h15 - Sommet du Mont Ténibre, 3031m par la crête

La traversée de l’arête, assez rocheuse, n’offre pas de difficulté mais contribue au caractère alpin de l’étape

Mais nous n’avons fait qu’une petite moitié de l’étape et le plus délicat nous attend: trouver le passage entre les barres vers le lac Ténibre

Nous trouvons facilement le couloir qui passe. Il est raide, en neige dure mais non glacée

J’y descends en dérapage, pas question de faire le mariole, les rochers sont proches. Je m’arrête à l’endroit où traverser pour prendre un deuxième couloir plus propice. Les skis accrochent bien. Jean Marc, qui n’a pas l’habitude de tergiverser, s’engage dans le couloir, mais par une traversée: son ski bute sur un rocher et c’est la chute avant, spectaculaire. Les skis déchaussent et c’est la glissade. Avec mes bâtons plantés vers l’amont, je m’apprête à le recevoir pour le freiner. Heureusement il s’arrête tout seul à deux mètres de moi, à trois mètres du rocher qui a arrêté son ski détaché. Je suis vraiment soulagé, mais Jean Marc pas encore : assis dans une pente dure à plus de 40 degrés (non, ce n’est pas sa température). Il me dit, très calme: " Faudrait que tu fasses quelque chose, je ne suis pas très bien comme ça "

Je lui passe mon piolet et déjà les copains sont là, réconfortants et efficaces, rassemblant skis et bâtons. L’émotion est encore là chez chacun de nous.

Nous prenons pied en haut du deuxième couloir, moins exposé. Nous sommes bien dans l’itinéraire

12h - Le ciel se couvre lentement mais sûrement

Lac de Ténibre, 2583m

14h15 - Brèche de Borgonio, 2904m. Ciel couvert

Lac de la Montagnette 2606m

15h30 - Refuge de Vens, 2366m, non gardé (infos). Gestes habituels: recherche du stock de bois, corvée d’eau au torrent, séchage des affaires, toilette, tisane, découverte du refuge, longues discussions entre copains autour du goûter et de l’eau qui chauffe, interrogations sur le lendemain ... Nous nous sentons dans notre élément. La neige se met à tomber ...

Depuis notre départ de San Bernolfo, nous n’avons vu ni âme qui vive, ni trace humaine. Et nous qui craignons la foire dans les refuges ! Cette montagne voluptueuse aux milles charmes, ces refuges accueillants et réparateurs, nous n’avons même pas à les partager avec d’autres originaux de notre espèce !

Dénivelée positive du jour: 975m

Dimanche 20 avril

5h - Premier réveil. Il neige. Nous nous rendormons

6h - Deuxième réveil. Il neige toujours, mais cette fois, nous nous levons

7h30 - Départ dans la tempête de neige. Vu les conditions, nous abandonnons l’itinéraire prévu sur Larche, pour descendre versant italien

8h25 - Collet de Tortisse, 2591m

8h40 - Col du Fer, 2584m

Rio Di Forneris

11h - Portage des skis sur le sac. Eclaircies

11h30 - Bersezio, 1460m. Dénivelée positive du jour: 295m

11h45 - Auto stop pour rejoindre le col de Larche, où nous avions laissé une voiture, puis passage au Lac des Mesches pour récupérer la 2e voiture.

22h45 - Retour à Grenoble. Total kilomètres voiture: 690. Total dénivelées positives: 8260m. Total bouteilles de vin rouge: 4. Total randonneurs: 5 au départ et 5 à l’arrivée, mais plus tout à fait les mêmes !

 

Haut de page